Les derniers billets

« Save The Cat! The Last Book on Screenwriting You'll Ever Need »

J'ai toujours pensé à Deo Ignito comme étant une bd d'apprentissage, tant au niveau de la technique, du dessin, de la couleur, que de la scénarisation. Et des erreurs de scénario, j'en fais ! Combien ne m'ont pas demandé s'il allait enfin se passer quelque chose, par exemple :D Mais tant mieux ! Faire des erreurs, ce n'est pas catastrophique et cela donne de la matière pour réfléchir à ce qui va ou ne va pas.

Or, pour comprendre ses erreurs, un coup de main est toujours bienvenu. J'en ai trouvé un fameux dans un livre que je viens de découvrir.

Dans “Save the cat!”, Blake Snyder présente et explique une structure de quinze points pour construire rapidement un scénario efficace (à la page près), une description d'une dizaine de genres pour mieux se situer, un tas de conseils et autres trucs et astuces pour rendre vos personnages intéressants, ne pas ennuyer votre lecteur. Un “How to” d'abord adressé aux scénaristes de cinéma, mais dont je suis sûr que pas mal d'éléments sont valables en bande dessinée comme en littérature.

C'est un outil qui peut être diablement efficace. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder quelques films et d'essayer de retrouver cette structure. Elle est presque toujours là. Une des affirmation de Snyder est d'ailleurs qu'un film est d'autant plus un succès au box-office que la structure a été respectée. La structure n'est cependant pas une recette qui garantis le succès ! Ce n'est qu'un premier pas, une aide pour coucher, structure son récit, avant de le travailler encore.

J'ai déjà commencé à ré-écrire mon prochain scénario en m'appuyant sur cet outil. En ce qui concerne Deo Ignito, je viens de remodeler (encore) la fin, à la lumière des conseils donnés dans ce livre. Azeroth devrait entrer dans l'acte II, enfin :) Nous verrons si cela produit quelque chose qui tient la route.

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

2 commentaires

Guillaum a dit :

j'ai lu que Snyder était assez critiqué. Sa méthode et son application systématique auraient tendance à trop standardiser les scénarios.

Il faudrait que je mette la main dessus pour me faire ma propre opinion. Sur le même sujet, tu as lu Anatomie du scénatio de John Truby ?

1 août 2013

Dr_Folaweb a dit :

Lui-même, je ne sais pas, mais sa méthode, oui. À cause, sans doute, de ceux qui l'appliquent systématiquement et qui croient avoir trouvé là le Graal.

La polémique vient aussi du fait que les gros studios engagent énormément de ressources pour la prod' de leurs blockbusters. À tel point qu'on dit qu'un seul échec peut les ruiner complètement. Dans ce cas, ils ne veulent prendre aucun risque, et se fient aux recettes éprouvées. Ils ne vont quand même pas risquer leur existence sur un film expérimental !

D'où sans doute l'uniformité et la prévisibilité des temps forts du scénario.

Lire aussi : http://goodinaroom.com/blog/real-reason-hollywood-makes-bad-movies/

Cette méthode, en soi, n'est pas pire que les règles de la perspective, par exemple : c'est avant tout un outil, pas une recette. Et je crois qu'il s'agit d'un bon outil pour commencer à comprendre la construction d'un scénario, les fonctions que peuvent avoir les scènes, etc.

Après avoir compris ce que cet outil peut nous enseigner, on peut dépasser l'outil, aller au delà.

Comme j'ai lu un jour:

« Bad art break rules, poor art follow rules, great art transcend rules. »

Sinon, je n'ai lu qu'un seul autre livre sur la narration, pour le moment. Il s'agit de « The Hero with a Thousand Faces » de Joseph Campbell. Mais si celui-ci est éclairant, ce n'est pas un outil qui aide à écrire.

Sur le sujet des structures, je peux mentionner que j'ai lu aussi « Morphologie du conte » de Vladimir Propp.

2 août 2013